Navigation – Plan du site
Dossier « L’Atlantique Noir » de Nancy Cunard‎. Negro Anthology 1931–1934

« Nothing too old, or too new for his use ». Anthropologie du lore noir chez Zora Neale Hurston

“Nothing too old, or too new for his use”. Zora Neale Hurston’s anthropology of black lore
Emmanuel Parent
p. 52-71

Résumés

La contribution de Zora Neale Hurston à l’anthologie Negro de Nancy Cunard (1934) propose l’une des premières saisies anthropologiques de la culture afro-américaine en tant qu’ensemble cohérent et autonome. S’appuyant sur une enquête de terrain de deux années dans le Sud des États-Unis, elle s’intéresse à une multitude de documents, des arts décoratifs aux spirituals, en passant par la littérature orale et les pratiques religieuses. Elle y décrit la culture noire comme étant basée sur la récupération, l’embellissement de matériaux empruntés, et la valorisation de la créativité individuelle. Malgré des formulations parfois ambiguës qui ont conduit ses contemporains à lui reprocher une forme de primitivisme, Zora Neale Hurston a forgé un modèle pertinent pour comprendre la profonde modernité de la condition noire américaine – modèle qui sera repris tout au long du xxe siècle, aussi bien dans la littérature afro-américaine que dans les sciences sociales.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

fig. 1 Alan Lomax, Enfants jouant, Eatonville, Floride, juin 1935.

fig. 1 Alan Lomax, Enfants jouant, Eatonville, Floride, juin 1935.

Library of Congress, Prints & Photographs Division, Lomax Collection [LC-USZ6-1716].

Lorsque, en 1934, le nom de Zora Neale Hurston apparaît dans le sommaire de l’anthologie de Nancy Cunard parmi plus de cent trente contributeurs, l’écrivain est tout sauf une inconnue. Il n’est d’ailleurs pas anodin que Cunard prenne la peine de la citer dans sa courte préface : Hurston est alors un marqueur important du vaste mouvement de renouveau intellectuel qui a agité le monde noir depuis la fin de la première guerre mondiale. Elle fait même partie des quelques auteurs qui, avec Langston Hughes, Arthur Schomburg, Sterling Brown ou Alain Locke lui-même, font le lien entre The New Negro, l’anthologie éditée par ce dernier en 1925, et l’entreprise de Cunard, quelques années après la « fin » supposée de la Renaissance de Harlem. Depuis dix ans, elle a régulièrement publié dans des revues prestigieuses co...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Emmanuel Parent, « « Nothing too old, or too new for his use ». Anthropologie du lore noir chez Zora Neale Hurston », Gradhiva, 19 | 2014, 52-71.

Référence électronique

Emmanuel Parent, « « Nothing too old, or too new for his use ». Anthropologie du lore noir chez Zora Neale Hurston », Gradhiva [En ligne], 19 | 2014, mis en ligne le 01 mars 2017, consulté le 23 juin 2017. URL : http://gradhiva.revues.org/2780 ; DOI : 10.4000/gradhiva.2780

Haut de page

Auteur

Emmanuel Parent

Université de Rennes 2/Arts : pratiques et poétiques
parent.emmanuel@gmail.com

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© musée du quai Branly

Haut de page