Navigation – Plan du site
Documents

L’affaire des Scottsboro Boys

Extrait du livre de Vladimir Pozner, Les États-Désunis (Paris, Denoël, 1938), Montréal, Lux Éditeur, 2009, p. 117-127
Vladimir Pozner
p. 160-173

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

LE VIOL
Le 25 mars 1931, à 13h30, neuf garçons noirs, âgés de 13 à 20 ans, accusés d’avoir violé deux femmes blanches, Ruby Bates et Victoria Price, ont été arrêtés et écroués à la prison de Scottsboro, dans l’Alabama.
Les journaux.

– Mes parents étaient métayers dans l’Alabama où je suis née. Mon père buvait, et nous le voyions rarement. C’est ma mère qui nous faisait vivre, ma sœur, mes trois frères et moi. Lorsque l’existence est devenue trop dure, nous sommes allés habiter Huntsville. Il y a de nombreuses manufactures dans cette ville : ma mère travaillait, et nous, les enfants, nous en avons fait autant dès que nous avons un peu grandi. J’ai trouvé de l’embauche en 1928 ; j’avais quatorze ans. Les apprenties touchaient cinq cents de l’heure. La direction avait un système : dès que vous appreniez à conduire une machine, on vous changeait d’atelier, et vous étiez de nouveau considérée comme apprentie. J’ai travaillé trois ans à l’usine et je n’ai jamais touché plus de cinq cents de ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Vladimir Pozner, « L’affaire des Scottsboro Boys », Gradhiva, 19 | 2014, 160-173.

Référence électronique

Vladimir Pozner, « L’affaire des Scottsboro Boys », Gradhiva [En ligne], 19 | 2014, mis en ligne le 01 mars 2017, consulté le 21 novembre 2017. URL : http://gradhiva.revues.org/2808 ; DOI : 10.4000/gradhiva.2808

Haut de page

Droits d’auteur

© musée du quai Branly

Haut de page