Navigation – Plan du site
Études et essais

L’œuvre en double de Luc de Heusch

The twin work of Luc de Heusch
Damien Mottier
p. 218-240

Résumés

L’anthropologue belge Luc de Heusch est l’auteur d’une vingtaine de films. Relativement détachée de ses préoccupations de recherche, cette filmographie plurielle (documentaires, fictions, films surréalistes et ethnographiques) peut être considérée comme une œuvre en double, qui complète et éclaire l’évolution de son rapport à l’anthropologie. Fête chez les Hamba, réalisé au cours d’une mission au Congo (1953-1954), offre l’occasion de revenir sur sa relation au terrain et de mieux comprendre certaines des raisons qui l’ont conduit à renoncer à l’ethnographie du lointain, dans laquelle il avait projeté un horizon d’attente surréaliste, au profit de l’anthropologie structurale.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Défense (et limite) du film ethnographique
Fête chez les Hamba, ou la mort symbolique de l’ethnographe Luc Zangrie
Ethnographie filmée de la Belgique
Art du mythe et dialogue avec l’Histoire
Conclusion

Aperçu du début du texte

fig. 1 Luc de Heusch assistant d’Henri Storck pour le film Au Carrefour de la vie, 1947.

fig. 1 Luc de Heusch assistant d’Henri Storck pour le film Au Carrefour de la vie, 1947.

© Fondation Henri Storck (Bruxelles).

Luc de Heusch (1927-2012) s’est fait connaître en consacrant la majeure partie de sa carrière d’anthropologue à mettre à l’épreuve du terrain africain les méthodes de l’analyse structurale élaborée par Claude Lévi-Strauss. Il a rédigé de nombreux ouvrages et articles sur les mythes et les rites bantous, la royauté sacrée, la possession, le sacrifice, la transe. Mais on sait moins qu’il est l’auteur d’une vingtaine de films et qu’il a été un professionnel du cinéma avant de devenir ethnologue. De Heusch s’est pourtant formé aux côtés du maître du cinéma belge, Henri Storck, dont il est devenu l’assistant sur deux films : Rubens (1947) et Au carrefour de la vie (1948). Le service cinématographique des armées, au sein duquel il a effectué pendant dix-huit mois son service militaire entre 1950 et 1951, a constitué une plate-forme d’ap...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Damien Mottier, « L’œuvre en double de Luc de Heusch », Gradhiva, 20 | 2014, 218-240.

Référence électronique

Damien Mottier, « L’œuvre en double de Luc de Heusch », Gradhiva [En ligne], 20 | 2014, mis en ligne le 01 octobre 2017, consulté le 26 juillet 2017. URL : http://gradhiva.revues.org/2886 ; DOI : 10.4000/gradhiva.2886

Haut de page

Auteur

Damien Mottier

Université Paris Ouest Nanterre La Défense damien.mottier@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© musée du quai Branly

Haut de page