Navigation – Plan du site
Dossier Création plastique d’Haïti

Introduction

Carlo A. Célius
p. 4-21

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Deux grandes figures ont conditionné la réception de la création plastique d’Haïti en France : André Breton, qui y a séjourné du 4 décembre 1945 au 17 ou 18 février 1946, et André Malraux, qui l’a visité du 20 décembre 1975 au 5 janvier 1976. Jean-Marie Drot, qui a pris le relais depuis les années 1970, s’est placé dans la continuité de ces « deux parrains », comme il les appelle dans le catalogue de son exposition Haïti : art naïf, art vaudou (Paris, Grand Palais, 1988). L’une des expositions les plus récentes qu’il a organisées au musée du Montparnasse à Paris (19 juin-11 décembre 2009) s’intitulait Le Dernier voyage d’André Malraux en Haïti. La découverte de l’art vaudou. Le titre de l’exposition de 1988 synthétise la perception la plus répandue selon laquelle art haïtien = art naïf = art vodou. Cette relation d’équivalence née avec la découverte du peintre Hector Hyppolite (1891 ou 1894-1948) mérite quelques commentaires.

Le 14 mai 1944 est inauguré à Port-au-Prince le Centre d’a...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Carlo A. Célius, « Introduction », Gradhiva, 21 | 2015, 4-21.

Référence électronique

Carlo A. Célius, « Introduction », Gradhiva [En ligne], 21 | 2015, mis en ligne le 01 février 2015, consulté le 24 avril 2017. URL : http://gradhiva.revues.org/2922

Haut de page

Auteur

Carlo A. Célius

CNRS - CRPLC, Université des Antilles celiusc@yahoo.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© musée du quai Branly

Haut de page