Navigation – Plan du site
Dossier Création plastique d’Haïti

La peinture naïve haïtienne d’inspiration chrétienne. Discours, héritages, représentations

Haitian naïve painting of Christian inspiration: discourses, heritages, and representations
Danielle Bégot
p. 22-47

Résumés

Cet article montre comment, au milieu du xxe siècle et au sein de la peinture naïve haïtienne, à l’origine de la reconnaissance du pays par le marché occidental de l’art, l’expression plastique d’inspiration chrétienne a joué un rôle majeur avant de s’effacer devant les arts du vodou. L’iconographie chrétienne d’Haïti est aujourd’hui mieux connue, constituée à la fois des apports modestes de Saint-Domingue et des images pieuses diffusées aux xixe et xxe siècles par le clergé européen. À l’époque comme aujourd’hui, on retrouve cette puissante imagerie catholique sur les murs des temples vodou. À l’heure actuelle, la peinture naïve d’expression chrétienne se partage entre différents courants : la peinture d’église, réduite à quelques exemples datant des années 1950-1960, la peinture de galerie, achetée par les collectionneurs et par les musées, et les décors des autobus locaux, les tap-tap, qui témoignent de la créativité populaire. Nous mettons ici en évidence les effets, pour la deuxième catégorie, d’un marché de l’art poussant à une fonctionnalité de moins en moins religieuse de la toile et de plus en plus prétexte à une simple rêverie exotique.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Discours
Généalogies : la transmission de l’iconographie chrétienne
L’iconographie chrétienne dans la peinture naïve

Aperçu du début du texte

Discours

De tous les thèmes qu’aborde la peinture haïtienne dite naïve, certains, plus que d’autres, ont attiré la faveur des critiques et du public, hier comme aujourd’hui. Les représentations plastiques inspirées des croyances vodou, cette religion populaire fortement liée à l’histoire d’Haïti qui mêle cultes africains et croyances catholiques, ont bénéficié d’un intérêt jamais démenti depuis la reconnaissance de cette forme d’expression à partir de la création du Centre d’art en 1944. Par comparaison, la peinture d’inspiration chrétienne tient une place nettement plus discrète. Ainsi, dans le Journal de voyage… de Jean-Marie Drot (1974), Peintures haïtiennes des éditions Delroisse (Warren 1978) ou encore Haitian Art, catalogue d’une brillante exposition au Brooklyn Museum à New York (Stebich 1978), ouvrages des années 1970 encore considérés comme des références, la faible part accordée à l’iconographie chrétienne frappe le lecteur. Paradoxalement, Drot, qui présente son livre comm...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Danielle Bégot, « La peinture naïve haïtienne d’inspiration chrétienne. Discours, héritages, représentations », Gradhiva, 21 | 2015, 22-47.

Référence électronique

Danielle Bégot, « La peinture naïve haïtienne d’inspiration chrétienne. Discours, héritages, représentations », Gradhiva [En ligne], 21 | 2015, mis en ligne le 01 février 2015, consulté le 27 juillet 2017. URL : http://gradhiva.revues.org/2924 ; DOI : 10.4000/gradhiva.2924

Haut de page

Auteur

Danielle Bégot

Université des Antilles et de la Guyane
dbegot@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© musée du quai Branly

Haut de page