Navigation – Plan du site
Dossier ARTchives

La femme de leurs rêves : Cornelia Schleime et les archives de la Stasi

Being the woman they wanted her to be: Cornelia Schleime performs her Stasi file
Sara Blaylock
Traduction de Camille Joseph
p. 18-49

Résumés

Il existe aujourd’hui cent onze kilomètres d’archives de la Stasi désormais ouvertes au public. Cet article examine le travail que l’artiste Cornelia Schleime a réalisé à partir de son dossier de surveillance pour sa série photographique de 1993, Série Stasi. Peintre reconnue aujourd’hui en Allemagne et figure centrale de la scène artistique expérimentale de RDA dans les années 1980, elle était alors la cible de la police secrète. Pour sa Série Stasi, Cornelia Schleime a utilisé quatorze extraits de son dossier qu’elle a associés à autant d’autoportraits. Les images et le texte se répondent, dessinant ainsi une biographie de l’artiste en deux temps (les années 1980 et l’année 1993), fondée sur deux perspectives irréconciliables (celle de la Stasi et la sienne). En recréant sa biographie par une utilisation sélective de son dossier, l’artiste réalise une œuvre selon ses propres termes. Cet article vise à explorer la frontière entre art et archives, en analysant la façon dont cette performance-archive révèle autant les limites de la source utilisée par l’artiste que le point de vue unique qui est le sien, à la fois en tant que sujet et interprète.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

L’archive, l’État et l’artiste
L’impulsion anarchivistique
L’imitation comme désobéissance
Le temps de l’archive

Aperçu du début du texte

Une femme fixe d’un regard absent un point hors champ. Assise bien droite, elle semble tendue comme si elle finissait de prendre une grande inspiration (fig. 1). La table et la chaise sont d’un bois foncé. Sur la table, un tissu à fleurs rappelle le chapeau qui coiffe les cheveux tressés de la femme, recouverts d’un fichu. Elle porte une robe noire stricte, adoucie par un col blanc au crochet. Sur la table se trouvent un énorme chat roux et une bougie allumée. Un berger allemand est assis aux pieds de la femme, qui porte des bas. Le chien lui aussi regarde au loin ; il est sur ses gardes, comme s’il allait se mettre à grogner ou à aboyer. De fins rideaux blancs tamisent la lumière du dehors qui éclaire cette scène d’intérieur.

fig. 1 Cornelia Schleime, Bis auf weitere gute Zusammenarbeit, Nr. 7284/85, série en 15 parties, 1993, photographie sérigraphiée, 100 x 70 cm

fig. 1 Cornelia Schleime, Bis auf weitere gute Zusammenarbeit, Nr. 7284/85, série en 15 parties, 1993, photographie sérigraphiée, 100 x 70 cm

© Cornelia Schleime, avec l’aimable autorisation de la galerie Michael Schultz, Berlin.

La ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sara Blaylock, « La femme de leurs rêves : Cornelia Schleime et les archives de la Stasi », Gradhiva, 24 | 2016, 18-49.

Référence électronique

Sara Blaylock, « La femme de leurs rêves : Cornelia Schleime et les archives de la Stasi », Gradhiva [En ligne], 24 | 2016, mis en ligne le 07 décembre 2019, consulté le 24 février 2017. URL : http://gradhiva.revues.org/3244 ; DOI : 10.4000/gradhiva.3244

Haut de page

Auteur

Sara Blaylock

Doctorante à la University of California, Santa Cruz
blaylock@ucsc.edu

Haut de page

Droits d’auteur

© musée du quai Branly

Haut de page