Navigation – Plan du site
Entretiens

Suite : Gradhiva au musée du quai Branly

Entretien avec Anne-Christine Taylor, réalisé à Paris le 31 août 2016
Anne-Christine Taylor et Giordana Charuty
p. 228-243

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Américaniste spécialiste des cultures indigènes de l’Amazonie, directrice de recherche au CNRS, Anne-Christine Taylor a été détachée de 2005 à 2013 au musée du quai Branly, où elle a dirigé le département de la recherche et de l’enseignement. Membre d’office du comité de rédaction de Gradhiva, elle en assure la codirection depuis 2009. Elle est aussi membre des conseils de rédaction du Journal de la Société des américanistes et de la revue Terrain. Européaniste, directrice d’études à l’École pratique des hautes études (EPHE), Giordana Charuty est membre du comité de rédaction de Gradhiva au musée du quai Branly depuis 2009.

Giordana Charuty — Comment s’est opéré le transfert de Gradhiva au musée du quai Branly ? Comment est-on passé d’une revue d’histoire de l’anthropologie à une revue d’anthropologie des arts ?

Anne-Christine Taylor — La revue a été donnée par Jean Jamin au musée en 2004 après le numéro 34, le dernier de la série édité chez Jean-Michel Place. À ce moment-là, elle s’...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anne-Christine Taylor et Giordana Charuty, « Suite : Gradhiva au musée du quai Branly », Gradhiva, 24 | 2016, 228-243.

Référence électronique

Anne-Christine Taylor et Giordana Charuty, « Suite : Gradhiva au musée du quai Branly », Gradhiva [En ligne], 24 | 2016, mis en ligne le 07 décembre 2019, consulté le 28 mai 2017. URL : http://gradhiva.revues.org/3298 ; DOI : 10.4000/gradhiva.3298

Haut de page

Droits d’auteur

© musée du quai Branly

Haut de page