Skip to navigation – Site map
dossier Gottfried Semper, habiter la couleur

Qu’est-ce qu’un mur ? Mur de pierre, enclos et tressage de couleur chez Gottfried Semper

What is a wall? Stone walls, fences and coloured weaving in Gottfried Semper’s work
Isabelle Kalinowski
p. 80-105

Abstracts

Looking to define Semper’s conception of the wall, its origins and its functions, this essay questions the status, in his work, of a narrative of the origins of architecture that follows on from Vitruve and, in the modern period, from the abbé Laugier, but that also builds on a new hermeneutics: the author of the Four elements combines a resolute practice of archaeological fieldwork and an acute awareness of the fictional character of all primal scenes of the origins of architecture. Can Semper’s deconstruction of the stone wall in favour of the wattle fence and his emphasis on the mobility of the latter’s woven panels be included in a larger philosophical tradition that has been trying to unveil the arbitrariness of barriers (notably
those delineating property)? This essay answers negatively.

Top of page

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2021.
Read it

Outline

Déconstruction du mur de pierre
Statut du récit sempérien des origines murales
« Le premier qui, ayant enclos un terrain… »
Peindre la face du monde

Text / first lines

Déconstruction du mur de pierre

Chez Semper, le matériau fondamental de l’architecture n’est pas la pierre. Dès les années 1850, ses textes se présentent comme de longues variations sur les causes et les conséquences de cette surprenante proposition et décrivent, à partir d’exemples historiques soigneusement choisis, un « art de bâtir » sinon allégé des pesanteurs minérales, du moins systématiquement attentif à l’existence d’autres matériaux. La « construction », pose Semper en 1851 dans Les Quatre Éléments de l’architecture, c’est-à-dire en premier lieu la construction en pierre, n’est pas « l’essence de l’architecture » (Semper 1851 : 53 ; trad. fr. in Semper 2007 : 124-125). Dans l’importante section du deuxième tome du Style consacrée à la taille des pierres ou stéréotomie (Semper 1863 : 351-477), il renchérit en affirmant qu’il s’agit là d’une technique « secondaire » ou « de seconde main », qui ne possède pas de « domaine propre » et dont les applications ne sont que d’« emprun...

Top of page

References

Bibliographical reference

Isabelle Kalinowski, « Qu’est-ce qu’un mur ? Mur de pierre, enclos et tressage de couleur chez Gottfried Semper », Gradhiva, 25 | 2017, 80-105.

Electronic reference

Isabelle Kalinowski, « Qu’est-ce qu’un mur ? Mur de pierre, enclos et tressage de couleur chez Gottfried Semper », Gradhiva [Online], 25 | 2017, Online since 31 May 2020, connection on 22 October 2017. URL : http://gradhiva.revues.org/3371 ; DOI : 10.4000/gradhiva.3371

Top of page

About the author

Isabelle Kalinowski

CNRS/ENS
isabellekalinowskimoncassin@gmail.com

By this author

Top of page

Copyright

© musée du quai Branly

Top of page